Lire ne nuit pas du tout à la santé!

 

Partons à la découverte #4

Partons a la decouverte

Mell 2.2 

se dévoile l'espace de quelques lignes.

Couverture de Umbrella

Pour la petite histoire :

Umbrella (sortie Août 2016 chez Sharon Kena éditions) :

Il faut parfois payer de sa personne pour obtenir la paix de l’âme, exercice difficile pour Léonie, jeune femme tourmentée qui décide de se lancer sur les Marchés de France pour vendre son nougat artisanal. Sa rencontre houleuse avec le voyageur Clyde, son concurrent direct, la propulse dans la dure réalité du métier de camelot. Sans compter sur Jordan, le fromager alcoolique et vantard, qui lui donne également du fil à retordre. Coup bas, embrouilles, rivalités et mesquineries sont au rendez-vous sur le champ de foire. Mais Clyde cherche-t-il seulement à l’écraser ou désire-t-il la réveiller pour qu’elle ouvre enfin les yeux sur son passé et qu’elle relève la tête de l’eau ?

Déployez votre parasol pour une bonne tranche de rigolade et d’émotion à cinquante euros le kilo.

 

Le mot de l’auteur sur ce roman :

Umbrella est une romance particulière, car elle comporte de nombreuses anecdotes autobiographiques qui me sont arrivées lors d’une triste et difficile période. Je venais de me séparer de mon ex-mari, mais suite à deux problèmes de voiture (accident, puis retrait de permis 2 semaines après), je me suis retrouvée à faire Taxi-Mell. Nous n’étions plus ensemble, et pourtant, j’étais forcée de passer du temps avec lui, à conduire pour lui, à travailler pour lui, et ce 7/7j pour renflouer les caisses, car nos comptes étaient encore en communs. Si je ne le faisais pas, j’étais autant dans la mouise que lui. Donc j’ai dû prendre sur moi et le suivre sur les marchés et les foires de notre région, l’Auvergne. D’ordinaire, j’écris directement sur mon ordinateur, là, j’ai rempli des petits cahiers directement sur le stand, relatant certaines de mes péripéties, j’ai fait de curieuses rencontres qui m’ont inspirées pour certains personnages. Il y a aussi dans cette histoire, une note plus tragique, pas totalement autobio, mais sensiblement similaire sur de plusieurs points. Notamment l’état d’esprit du personnage principale, son ressenti, sa façon de vivre les choses et de tenter de les supporter. Il y a des marques qui ne s’effacent jamais, et l’écriture a toujours été un moyen d’essayer de les camoufler, de les faire cicatriser. Même si la rédaction ne change rien au passé, n’aide pas forcément au final, elle a un bienfait : celui de s’évader de sa propre réalité. Et bien que Umbrella est sur plusieurs aspects inspiré de faits réels, il m’a permis d’évacuer, de relativiser, et tourner une page pour aller de l’avant.

 

Au sujet de l’auteur :

Je suis une maman de 30 ans de deux petits garçons sans qui je ne serais rien. La passion de l’écriture est aussi bénéfique que vampirisant pour moi, car je ne sais pas m’arrêter. Comme je n’ai pas d’emploi actuellement, je me consacre à mes histoires qui se multiplient comme des petits pains, pourtant, je ne viens pas de Nazareth, mais d’Auvergne. Ma région est d’ailleurs devenue l’endroit où il est dangereux de vivre, car toutes les actions se déroulent autour de Clermont-Ferrand, et la plupart des personnages ont fréquenté le même lycée. C’est mon petit côté chauvin ^^ J’écris assez vite, donc on m’a surnommé le cyborg, c’est de là qu’est venu au départ l’idée de mon pseudonyme, mais il a une autre signification. Le 2.2 désigne aussi : une deuxième chance pour une seconde vie. Ce que j’essaie d’obtenir depuis que je suis auteur, l’occasion d’avoir un nouveau départ. 

13814461 482920875236293 1790636678 n

Petite note perso de Cora : Je crois que je comprends d'où vient l'inspiration de l'auteur :)

 

Vous pouvez retrouver Mell 2.2 via sa page auteur : 

Mell2.2 

N'hésitez pas à découvrir ses écrits, vous m'en direz des nouvelles.

Ajouter un commentaire